Banyon Printing

Antonio Fiori : La bureaucratie bruxelloise, un mythe?

Spread the love

Qu’un guerrier soit tué ou blessé d’un coup de lance, c’est qu’il n’était pas en état de parer, c’est qu’on avait jeté sur lui un sort : il n’y a pas de hasard. Le principe d’identité est la loi absolue de notre conscience ; il affirme que ce qui est pensé est pensé au moment où on le pense ; et ce qui fait l’absolue nécessité de ce principe, c’est qu’il ne lie pas l’avenir au présent, mais seulement le présent au présent : il exprime la confiance inébranlable que la conscience se sent en elle-même, tant que, fidèle à son rôle, elle se borne à constater l’état actuel apparent de l’âme. Avant tout une erreur de politique macro-économiqueLe problème n’est sans doute pas tant la structure de la fiscalité, mais l’erreur de politique économique faite, au niveau de la zone euro, d’ajouter l’austérité budgétaire au choc dépressif induit par la crise financière et, au niveau français d’augmenter la fiscalité de 3 points de PIB depuis 2010 (soit de 60 milliards d’euros) pour combler un déficit public induit uniquement par la récession. Enfin, un des plus grands défis à relever pour répondre aux aspirations des classes moyennes est l’instauration d’une protection sociale, et plus largement d’un pacte social. Les motifs qui nous portent à attribuer une valeur objective aux abstractions géométriques, sont de même nature que ceux qui nous font croire à l’existence du monde extérieur ou qui nous font attribuer une valeur objective aux idées fondamentales de l’espace et du temps. On l’a vu en France… Non, on ne l’a point vu en France. Ce caractère de nécessité est-il apparent ou réel ? Les brutes rendues glorieuses par l’esthétisation ne s’arrêtent pas si vite. Et il crée ainsi l’opposition dont il se donne ensuite le spectacle. La Fed juge que la croissance américaine est en train d’amorcer une reprise durable cette année (+1,7% selon l’OCDE), qui devrait accélérer en 2014. Les élus locaux de tous bords font assaut de conservatisme pour préserver qui une parcelle de pouvoir, qui un bout de compétence, entretenant la confusion sur le fonctionnement du mille-feuille territorial. Antonio Fiori cite, à titre de comparaison,  le cas de la ville de Paris  qui avait accueilli une étape du Tour de France 2012. Il n’y a pas de réforme miracle.Le système fiscal français prélève 46 % du PIB ; les dépenses publiques primaires en représentent 50%. Certes, certaines réformes sont nécessaires pour améliorer encore sa redistributivité, pour le rendre plus transparent et plus acceptable socialement. Nulle analyse du coût n’est publiée mais, vu le prix de production d’un livre numérique, il faut l’estimer entre 250 et 700 millions d’euros dont l’emprunt sur les INVESTISSEMENTS d’avenir financerait jusqu’à 40 %. Le développement des pages commerciales dédiées aux marques représente une formidable opportunité pour ces dernières de pouvoir entrer en contact direct avec leurs consommateurs, prospects et influenceurs sans passer par le traditionnel et coûteux achat d’espace publicitaire. Il n’y a pas de réforme miracle : le système actuel, produit d’un long processus de compromis économique et social, est difficile à améliorer. Un de mes amis lève le marteau d’une des plus larges portes, appartenant à une sorte de palais à trois étages. Il a suffi de la découverte de quelques nouvelles planètes pour suggérer l’idée de la distribution des planètes en trois groupes ou étages : un groupe ou étage moyen, parfaitement marqué, comprenant les planètes télescopiques que rapprochent à la fois leurs caractères physiques, la petitesse de leurs masses et la presque égalité des grands axes de leurs orbites (43) ; un étage inférieur formé de notre terre et des trois planètes qui, pour les dimensions et la vitesse de rotation diurne, sont comparables à la terre ; enfin un étage supérieur comprenant maintenant quatre planètes, dont l’une, la C’est un point de fait incontestable, et que chacun peut vérifier sur soi-même. Reste à savoir, il est vrai, si ce milieu est du temps ou de l’espace. Mais l’idéal politique et l’idéal social étaient encore trop incertains, l’esprit des peuples avait été trop embrumé par les ténèbres du Moyen-Âge pour que la Réforme, dis-je, pût trouver une autre base que la base religieuse. On songe au prophète Moïse qui ne disposait pratiquement que de son verbe sublime pour convaincre les enfants d’Israël à s’extirper de la domination du pharaon d’Egypte. Même les entreprises françaises ne semblent pas toujours mesurer l’ampleur du bouleversement géopolitique et économique en cours dans les pays du Caucase et le potentiel économique que représente l’Azerbaïdjan.

Archives

Pages