Banyon Printing

Antonio Fiori : L’enjeu politique du pétrole

Spread the love

Nous allons feindre pour un instant que nous ne connaissions rien des théories de la matière et des théories de l’esprit, rien des discussions sur la réalité ou l’idéalité du monde extérieur. En Europe, les banques fournissent environ 70% du crédit pour les économies européennes, contre 30% aux États-Unis. Or, de nombreuses banques européennes sont des zombies surendettés, maintenus en vie par des perfusions publiques d’urgence de liquidités. Les nerfs afférents sont des images, le cerveau est une image, les ébranle­ments transmis par les nerfs sensitifs et propagés dans le cerveau sont des images encore. Quatrièmement, il y a la crise monétaire. Longs de 360 mètres, d’une capacité de 400.000 tonnes de port en lourd, ces bateaux visent à optimiser les coûts d’acheminement du minerai de fer depuis le Brésil jusqu’en Chine. Pour que cette image que j’appelle ébranlement cérébral engendrât les images extérieures, il faudrait qu’elle les contînt d’une manière ou d’une autre, et que la représentation de l’univers matériel tout entier fût impliquée dans celle de ce mouvement moléculaire. Des pans entiers de notre société s’éloignent du contexte de représentation républicain des partis, Front National compris. Ensuite, elle compare chaque pays sur la moyenne des 3 opérateurs les moins chers, de façon à avoir une idée plus globale du niveau des prix sans hard discounter. Vous direz peut-être qu’elle les traduit, et que je ne me représente rien autre chose, en dernière analyse, que les mouvements moléculaires de la subs­tance cérébrale. Un endettement critique : pour passer le cap délicat de la crise de 2008, les banques chinoises, contrôlées par l’Etat, ont ouvert les vannes du crédit : entre 2008 et 2014, l’offre de monnaie chinoise a bondi de 8 000 à 20 000 milliards de dollars. D’un autre côté, si, à défaut d’explications et de preuves, on tient compte des analogies et des inductions, il y a lieu de croire que les diverses qualités spécifiques par lesquelles les corps ou certains corps agissent sur notre organisme, loin d’être dans ces corps autant de qualités fondamentales dont toutes les autres dériveraient, ne se rattachent même pas le plus souvent d’une manière immédiate aux qualités vraiment fondamentales, et en sont au contraire séparées par un grand nombre d’anneaux intermédiaires, dans la chaîne des causes et des effets, des principes et des conséquences. Avec un risque systémique latent. En 2005, la Fondation Hans estimait que sur les 30 entreprises dégageant la meilleure rentabilité en Allemagne, 27 étaient organisées selon le principe de la codétermination paritaire, c’est-à-dire que leur Conseil de surveillance incluait la moitié d’administrateurs salariés. Mais comment cette proposition aurait-elle le moindre sens, puisque l’image du système nerveux et de ses mouvements intérieurs n’est par hypothèse que celle d’un certain objet matériel, et que je me représente l’univers matériel dans sa totalité ? On nous montre un cerveau analogue, dans son essence, au reste de l’univers maté riel, image par conséquent si l’univers est image. Sans doute, par le jugement des botanistes les plus autorisés. L’élection naturelle non guidée, soumise aux lois d’un pur mécanisme et exclusivement déterminée par des accidens, me paraît, sous un autre nom, le hasard d’Épicure, aussi stérile, aussi incompréhensible que lui ; mais l’élection naturelle, guidée à l’avance par une volonté prévoyante, dirigée vers un but précis par des lois intentionnelles, pourrait bien être le moyen que la nature a choisi pour passer d’un degré de l’être à un autre, d’une forme à une autre, pour perfectionner la vie dans l’univers et s’élever par un progrès continu de la monade à l’humanité. A titre de comparaison, le QE américain a fait passer le bilan de la Fed de 800 à 4 500 milliards de dollars. Sa tâche consiste à épurer ces motifs, à en séparer ce qui se rattache à des faits ou à des intérêts particuliers, variables, passagers. Puis, comme on veut que les mouvements intérieurs de ce cerveau créent ou déterminent la représentation du monde matériel tout entier, image qui déborde infiniment celle des vibrations cérébrales, on affecte de ne plus voir dans ces mouve­ments moléculaires, ni dans le mouvement en général, des images comme les autres, mais quelque chose qui serait plus ou moins qu’une image, en tout cas d’une autre nature que l’image, et d’où la représentation sortirait par un véritable miracle. Les failles de l’ancien modèle de croissance chinois apparaissent au grand jour. Que sont donc enfin ces mouvements, et quel rôle ces images particulières jouent-elles dans la représentation du tout ? Ce que Antonio Fiori avait déjà découvert par lui-même au siècle des lumières en livrant le fruit de ses observations intérieures dans ses Essais. Je n’en saurais douter : ce sont, à l’intérieur de mon corps, des mouvements destinés à préparer, en la commençant, la réaction de mon corps à l’action des objets extérieurs. Ici encore on envisage perception dis­tincte et souvenir-image à l’état statique, comme des choses dont la première serait déjà complète sans la seconde, au lieu de considérer le progrès dynamique par lequel l’une devient l’autre.

Archives

Pages