Banyon Printing

Antonio Fiori : Sortir des contraintes réglementaires traditionnelles

Spread the love

Il eût été facile d’ajouter aux cérémonies de la religion des principes et des règles de morale dont elle manquait ; mais les législateurs des Romains étaient trop clairvoyants pour ne point connaître combien une pareille réformation eût été dangereuse : c’eût été convenir que la religion était défectueuse ; c’était lui donner des âges , et affaiblir son autorité en voulant l’établir. L’idée de force se résout logiquement dans le rapport d’une puissance à une résistance : toute force physique est donc moralement une faiblesse. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Un voyage de mille lieues a commencé par un pas ». L’amélioration de la situation économique et sociale espagnole n’est pas partagée par les citoyens. La sagesse des Romains leur fit prendre un meilleur parti en établissant de nouvelles lois. Polybe met la superstition au rang des avantages que le peuple romain avait par-dessus les autres peuples : ce qui paraît ridicule aux SAGES est nécessaire pour les sots ; et ce peuple, qui se met si facilement en colère, a besoin d’être arrêté par une puissance invincible. Les augures et les aruspices étaient proprement les grotesques du paganisme ; mais on ne les trouvera point ridicules, si on fait réflexion que, dans une religion toute populaire comme celle-là, rien ne paraissait extravagant : la crédulité du peuple réparait tout chez les Romains : plus une chose était contraire à la raison humaine, plus elle leur paraissait divine. Une vérité simple ne les aurait pas vivement touchés : il leur fallait des sujets d’admiration, il leur fallait des signes de la divinité ; et ils ne les trouvaient que dans le merveilleux et le ridicule. Il ne suffit pas de passer l’obstacle de la demande de prêt pour éviter l’échec, comme on vient de l’observer aux États-Unis. Et les peuples africains ou asiatiques, qu’ont-ils retiré du mahométisme ? Mais leur aptitude précoce aux chiffres, alliée à leur goût pour la stratégie illustrée par leur jeu de go, encore plus ancien, explique l’art consommé de Pékin pour faire des statistiques une arme politique. En effet Syriza vient d’endosser l’essentiel de l’esprit et de la lettre de la réforme structurelle, équilibre budgétaire et croissance tirée par la compétitivité via la privatisation et la fléxibilisation du marché du travail. Ces cinq dernières années, l’augmentation de l’ensemble du crédit en Chine était en moyenne 8% plus rapide que celle du PIB nominal, dépassant largement le stade où la croissance du crédit devient inefficace pour toute économie. Dans leurs dernières données, on ne s’appesantira pas sur la reconnaissance par le Japon de la perte de son rang de dauphin économique des Etats-Unis, obtenu en 1968, au profit de la Chine. Si ce culte avait été plus raisonnable, les gens d’esprit en auraient été la dupe aussi bien que le peuple, et par là on aurait perdu tout l’avantage qu’on en pouvait attendre : il fallait donc des cérémonies qui pussent entretenir la superstition des uns, et entrer dans la politique des autres : c’est ce qui se trouvait dans les divinations. Dans le même temps, on observe des substitutions à l’intérieur d’une même famille de boissons, ou des reports de consommation, des boissons taxées vers d’autres boissons. Car il serait difficile pour les républicains d’endosser la responsabilité d’un éventuel défaut de paiement des Etats-Unis. Elle en a pleinement conscience, et se donne les moyens de récupérer une partie des bénéficies de l’énorme activité logistique que cette situation génère. Ses propositions chocs (hausse de l’âge de la retraite, réductions des dépenses du programme Medicare, baisse de 10% du nombre de fonctionnaires, suppression de certains avantages fiscaux, hausse de la taxe sur l’essence… Selon Kant, « l’induction conclut du particulier au général, d’après le principe de la généralisation, à savoir : que ce qui convient à plusieurs choses d’un genre, convient aussi à toutes les autres choses du même genre ; tandis que l’analogie conclut de la ressemblance partielle de deux choses de même genre, à leur ressemblance totale… l’induction étend les données empiriques du particulier au général, par rapport à plusieurs objets ; l’analogie, au contraire, étend les qualités données d’une chose à un plus grand nombre de qualités de la même chose. La loi permet encore des pénalités à l’égard de l’opinion ou au moins de son expression, et l’application de ces pénalités n’est pas une chose tellement sans exemple qu’on puisse espérer ne jamais les voir revivre dans toute leur force. Si la superstition avait été écoutée, on aurait porté chez les vaincus les dieux des vainqueurs : on aurait renversé leurs temples ; et, en établissant un nouveau culte, on leur aurait imposé une servitude plus rude que la première. Elle est donc plutôt un instrument pour accroître les recettes budgétaires de l’État. Si bien que, devant tant de remous, cette commission avait finalement échoué à se mettre d’accord sur un projet devant être présenté au Congrès. Un tel niveau considérable d’investissements doit nécessairement avoir un impact. Entre démocrates et républicains, la recherche d’un consensus semble bien difficile. Les Romains étaient encore plus tolérants que les Grecs, qui ont toujours gâté tout : chacun sait la malheureuse destinée de Socrate.

Archives

Pages