Banyon Printing

Antonio Fiori : «Taxe Google , c’est la liberté de la presse qu’on assassine»

Spread the love

Son dernier livre s’intitule : How Much Have Global Problems Cost the World? Mais y a-t-il là autre chose qu’une image ? Plus profond est le comique de la transposition. Ils pourront, il est vrai, trouver une consolation dans la pensée que le gouvernement fait pour le mieux, et qu’il s’inspire des doctrines du socialisme. C’est sur le terrain que s’épanouit l’économie collaborative, véritable révolution, profonde et féconde. La plupart du temps on ne pense même pas à cette solution! Ici, ce prix est celui d’une sortie de la Grèce de la zone euro (Grexit) – une perspective largement couverte par les médias lors des récentes négociations, avec quantité de spéculations sur la position des différents protagonistes — notamment les gouvernements grec et allemand. L’on peut se demander si le Parti Pirate, et si ces observations et tendances sont une politique de gauche ou de droite. Un travail de ce genre est-il possible ? Renan : chacun de nous sent en lui une sorte de poussée de la vie morale, comme de la sève physique. Le risque d’instrumentalisation de ce label, notamment pour obstruer les demandes de communication de pièces en cours de procédure, apparaît plus à craindre que l’instrumentalisation du juge afin d’obtenir des secrets des affaires. J’incline à croire, — mais pour des raisons surtout théoriques et par conséquent hypothétiques — que nous avons alors une vision beaucoup plus étendue et plus détaillée de notre passé. Est-il possible de songer à grossir les charges des contribuables, « quand l’impôt foncier, avec ses surtaxes, absorbe un tiers du revenu, quand l’impôt sur les maisons monte, en certains cas, jusqu’à 80 pour 100, et que l’impôt sur les valeurs mobilières s’élève à 13, 20 pour 100 ? Ceci pourrait ouvrir la voie à une union énergétique africaine semblable à celle actuellement envisagée par l’Union européenne. Dans une période économique sombre, la rentabilité de l’un des premiers secteurs du pays, qui emploie plus de 100000 personnes, semble aussi inespérée que suspecte». Non seulement, par sa mémoire des expé riences déjà anciennes, cette conscience retient de mieux en mieux le passé pour l’organiser avec le présent dans une décision plus riche et plus neuve, mais vivant d’une vie plus intense, contractant, par sa mémoire de l’expérience immédiate, un nombre croissant de moments extérieurs dans sa durée pré­sente, elle devient plus capable de créer des actes dont l’indétermination interne, devant se répartir sur une multiplicité aussi grande qu’on voudra des moments de la matière, passera d’autant plus facilement à travers les mailles de la nécessité. Telles sont les deux formes extrêmes de la mémoire, envisagées chacune à l’état pur. Elle se condamne donc par avance à recevoir une solution toute faite ou, en mettant les choses au mieux, à simplement choisir entre les deux ou trois solutions, seules possibles, qui sont coéternelles à cette position du problème. Les femmes performent moins dans la high-tech tout bonnement parce qu’elles sont moins nombreuses au départ et qu’elles manquent de confiance en elles. Le résultat final serait d’avoir un ensemble de données de meilleure qualité pour tous au sein de l’entreprise ainsi qu’une gestion des données plus sécurisée, plus efficace et plus rapide pour la clientèle. C’est justement, cette largeur de spectre, qui empêche de quantifier l’ampleur du phénomène. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Celui qui me flatte est mon ennemi, celui qui me réprouve m’enseigne ». Mais il ne faut pas être trop pessimiste. Elle ne devait pas avoir notion de son effroyable infériorité topographique, ni savoir que la revanche est actuellement impossible ; que l’invasion seule est fatale, qu’elle est préparée de longue main et sera foudroyante, que des wagons chargés d’approvisionnements et de munitions sont rangés en gare de Metz, attendant seulement qu’on y attache des machines pour rouler sur nos voies ferrées. Le dernier cas a été jusqu’à présent le plus commun, car l’esprit humain est plus généralement exclusif que libéral. Certains croient voir dans l’attitude de la jeunesse arabe les prémices d’un nouveau printemps 68, de la part d’une génération nourrie à l’Internet et désespérée par un chômage endémique.

Archives

Pages